Les deux principales méthodologies de la gestion de projet

Si vous êtes chef de projet, choisir une méthodologie de gestion de projet est une des premières décisions que vous allez devoir prendre. Pour cela, vous disposez de nombreuses options disponibles ; ceci dit, deux méthodologies sortent du lot, il s’agit des méthodologies Agile et Waterfall.

Nous allons donc nous intéresser aujourd’hui à ces deux options qui sont de loin les plus populaires.

Agile Vs Waterfall : quelles différences ?

Le processus :

Le processus Waterfall contient des phases de projet prédéfinies se déroulant une par une, et dans un ordre séquentiel.

Ce modèle dit “en cascade” est représenté le plus souvent sous la forme d’un diagramme de Gantt qui est l’outil privilégié de Waterfall, parmis les nombreux outils de suivi de projet existants.

En effet, les tâches se succèdent en cascade, on peut donc voir chaque phase “tomber” dans la phase suivante sur le diagramme de Gantt.

Cet outil est idéal pour planifier les tâches, sous-tâches et tâches interdépendantes et ce pour chaque phase du projet.

Quant au processus Agile, il propose une approche itérative et incrémentale, menée dans un esprit collaboratif. Multiforme, elle permet d’agir à différents niveaux de l’entreprise, au niveau externe (client) ou interne (salarié).

Portée et échéancier :

la portée des travaux d’un projet est très stricte chez Waterfall, de ce fait, si un changement se produit au cours d’un projet, cela impactera le calendrier global ainsi que le budget du projet.

Agile permet le maintien des portées et des délais de manière à ce que les équipes et les projets puissent s’adapter au changement.

L’équipe :

Avec son processus qui repose sur un travail transversal conduisant à un transfert, les membres de l’équipe Waterfall ne sont pas focalisés à 100% sur le projet.

A contrario, une équipe Agile est dédiée à 100 % à un projet et s’auto-organise afin de travailler main dans la main sur la planification des sprints et la collaboration en vue d’atteindre son objectif.

Alors, lequel des deux outils est le meilleur ?

C’est à vous de décider quel processus sera le plus adapté à vos projets et vos équipes selon les circonstances et les besoins.

Voici néanmoins quelques clés pour distinguer quel processus choisir.

  • Réglementation et exigences du projet : si votre projet contient des exigences réglementaires précises sans futures évolutions, choisissez Waterfall, si ce n’est pas le cas, utilisez plutôt Agile.
  • Processus organisationnels : votre entreprise a-t-elle des processus de projets stricts? Si oui, choisissez Waterfall. Sinon, privilégiez Agile.
  • Participation du client au projet : si le client demande souvent une mise à jour du processus du projet, choisissez Agile. Si ce n’est pas le cas, optez pour Waterfall.
  • Nature du projet : Orientez-vous vers Waterfall s’il s’agit d’un projet existant nécessitant une mise à niveau. Sinon, optez pour Agile.
  • Durée du projet : si la deadline du projet est fixée sans pouvoir être modifiée et que la période est courte, choisissez Waterfall. Dans le cas contraire, utilisez Agile.
  • Budget du projet. Si il a déjà été établi et qu’il n’est pas flexible, tournez-vous vers Waterfall. Utilisez Agile le cas contraire.
Par Polymeta News Entreprise