Le sans contact a la côte chez les français

Le paiement sans contact disrupte la monnaie

Le paiement sans contact est en passe de devenir la norme en matière de paiement. Plébiscité par les français, il permet de procéder en quelques secondes aux petits paiements.

Une technologie simple et innovante adoptée par les consommateurs

Une des principales raisons de ce succès est la facilité d’utilisation. La quasi-totalité des cartes bancaires actuelles comme la carte bancaire Visa ou encore Mastercard, proposent ce service, y compris même désormais les cartes à vérification systématique, au départ exclues du dispositif.

Grâce à la technologie NFC embarquées sur les dernières générations de smartphones, il est aussi possible de payer sans même devoir sortir sa carte bancaire. Les grands acteurs du numérique ont bien compris l’attrait des consommateurs et fournissent des services toujours plus innovants qui révolutionnent l’expérience de paiement.

En outre, face à l’émergence de nouveaux acteurs sur le secteur des transactions et de la finance, les entreprises essaient d’innover constamment pour rester en course. Les cartes bancaires gérées depuis son smartphone offrent pour un prix moindre des bouquets de services qui dépassent parfois les offres des banques traditionnelles.

Ainsi, les paiements internationaux, en devises ne sont même plus facturés par ces start-ups en concurrence qui font de l’ombre aux plus grands groupes de banque de détail. Profitant de l’accélération du débit de l’internet mobile permis par le déploiement de la 3G, puis de la 4G, les paiements sont désormais instantanés, et contrôlés en direct par le client.

Les paiements sans contact sont-ils sécurisés ?

Il reste cependant à convaincre les derniers récalcitrants quant à la sécurité apportée par ces solutions. Il est en effet régulièrement reproché au paiement sans contact un manque de fiabilité exploitable par des malfaiteurs avec quelques qualifications en informatiques.

La transaction ne nécessite en effet aucun, ou peu de contrôle du propriétaire de la carte, à qui il est très rarement et aléatoirement demandé de valider le paiement en tapant son code.

La faille a évidemment été exploitée, en utilisant des terminaux portables que les voleurs approchent des portefeuilles de leurs victimes qu’ils détroussent sans difficulté. Face à ce risque, pour se protéger facilement, il suffit de protéger sa carte ou son téléphone dans des étuis qui brouillent les flux NFC et RFID, évitant ainsi toute mauvaise expérience.

Un enjeu d’avenir pour les petits commerces

Face au commerce en ligne qui continue à croitre constamment, les petits commerçants doivent s’adapter au nouveau monde digitalisé. Alors que les français plébiscitaient les chèques et étaient attachés aux bas de laine d’argent liquide, les paiements dématérialisés tendent désormais à se généraliser.

Face également à la disparition des distributeurs de billets, dont les frais de gestion dépassent les bénéfices en zone rurale, les commerçants de ces zones ont dû s’adapter pour éviter de voir leurs ventes s’effondrer.

Alors que beaucoup refusaient la carte bancaire lors des transactions dont le montant ne dépasse par un certain seuil, ces petits commerçants ont complètement adopté aujourd’hui le paiement sans contact qu’ils apprécient particulièrement pour la facilité d’utilisation et la rapidité des transactions qu’il permet.

Il est certain que le paiement sans contact continuera à croitre et séduire de plus en plus de consommateurs. Facile, rapide, et de plus en plus sécurisé, les paiements sans contact se généralisent, d’autant qu’ils sont désormais autorisés pour des transactions jusque 30€, au lieu de 20€ auparavant.

Par Polymeta News France 0 commentaires

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *