Paiement mobile sans contact où en est la France ?

Ces dernières années ont vu la consommation des Français évoluer et changer de différentes façons. Parmi elles : le paiement sans contact. Le principe est simple : utiliser la puce présente sur sa carte bancaire pour payer sans devoir entrer le code. Un moyen de paiement plus simple et plus rapide qui a séduit de plus en plus de monde. En 2017, le milliard de transactions par paiement sans contact a été atteint. Mais aujourd’hui, un autre mode de paiement voit le jour : le paiement mobile. 

Vers le paiement par mobile

Mais à l’heure où la France démocratisait le paiement sans contact, les autres pays notamment la Corée du Sud utilisent déjà un autre moyen de paiement depuis plusieurs années : le paiement par mobile. Il s’agit de connecter directement son téléphone portable à son compte bancaire.

Il existe trois types de paiements par téléphone :

  • celui à distance notamment sur les sites internet
  • les transferts d’argent d’un mobile à un autre
  • les paiements de contact d’un téléphone à une borne bancaire.

Il est aussi possible de faire des retraits d’argent via son portable. Le gouvernement français prévoit d’augmenter le paiement par mobile de plus de 33 % d’ici 2023. Parce que le paiement par mobile permet aussi à des personnes n’ayant pas de comptes bancaires d’effectuer des transactions financières. Il favorise également les micro-transactions de plus en plus nombreuses et sujettes à des refus de la part des commerçants qui ont besoin d’un minimum total pour contrebalancer les taxes bancaires.

La France et le paiement mobile

Si les Français utilisent de plus en plus les nouveaux moyens de paiement mis en place partout, l’évolution est très lente par rapport à d’autres pays. Les deux systèmes utilisés abondamment par les Français sont Paylib et ApplePay.

Paylib a été mis en place par la collaboration de trois banques françaises. Au fur et à mesure de nouvelles banques, se sont ajoutées au projet. Paylib recouvre trois façons de payer : le paiement en ligne, le paiement sans contact dans tout commerce ayant été affilié à Paylib puis le paiement entre particuliers pour permettre des virements immédiats et simples.

ApplePay est un service mis en place par le géant de la technologie : Apple. Le géant Américain signe des accords avec d’autres entreprises comme MacDonald, Walt Disney World Ressort ou encore Subway. Ces partenariats permettent à Apple d’englober deux tiers des paiements effectués grâce à la technologie aux États-Unis pour l’année 2015. ApplePay est disponible pour les utilisateurs d’iphone français depuis l’été 2016.

Si le service de paiement mobile proposé par Apple séduit les clients, c’est avant tout pour la sécurité des données. En effet, il est nécessaire d’utiliser son empreinte ou la reconnaissance faciale pour confirmer un paiement

Des chiffres en évolution

Bien qu’il y ait encore des sceptiques concernant ce moyen de paiement, de plus en plus de Français se laissent séduire par le paiement avec mobile. Toutefois, il demeure un acte confidentiel avec 10 millions de transactions en 2018 soit un peu moins de 0,1 % du nombre de paiements sans contact qui s’élève à plus de 18 milliards.

Néanmoins, les prévisions estiment une nette augmentation de la tendance dans les pays européens pour atteindre 30 milliards d’euros de transactions en 2020. Des échanges monétaires qui verront les transactions à distances et les échanges entre particuliers largement en tête par rapport aux paiements avec les bornes bancaires.

Les Français voient l’offre de paiements mobiles s’intensifier avec de plus en plus de propositions avec SamsungPlay, ApplePay, mais aussi GooglePay. Si les consommateurs ne suivent pas encore cette tendance ; de plus en plus de commerces, s’associent à cette modernisation pour satisfaire une nouvelle clientèle soucieuse de payer plus vite, plus facilement tout en préservant la sécurité des données bancaires. Une tendance qui s’accompagne d’une disparition des espèces.

Par Polymeta News France 0 commentaires

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *