Facebook : 50 millions de comptes potentiellement piratés

Facebook, le réseau social le plus consulté du monde, mis en place par Mark Zuckerberg, a fait l’office de nombreuses accusations cette année. La confidentialité des donnée de chaque utilisateur est mise en doute, de telle sorte que le réseau se retrouve sur les devants de la scène. Le vendredi 28 septembre, c’est un piratage auquel Facebook a du faire face.

Plus de 50 millions de comptes piratés

Si votre téléphone a refusé d’ouvrir Facebook au matin du vendredi 28 septembre, pas de panique. C’est dû à une maintenance de sécurité. En effet, Facebook a affirmé avoir subit une attaque de hackers ayant piraté 50 millions de comptes d’utilisateurs et ayant visé 40 autres comptes. Les pirates ont pu avoir accès à toutes les informations des utilisateurs et transférer leurs données comme bon leur semblaient.

Ce qui s’est réellement passé

Les hackers ont pu utiliser la fonctionnalité “Voir le profil en tant que” mis en place par Facebook pour que les utilisateurs puissent avoir un aperçu de leur profil dans les yeux d’un autre utilisateur. Cette fonctionnalité offre à un individu la possibilité de rentrer le nom d’un ami ou d’un étranger et de voir son profil à la place de la personne concernée. Les hackers ont détourné cette fonctionnalité et ont récupéré les codes d’accès des comptes de 50 millions d’utilisateurs par des manipulations du code de sécurité de Facebook. Cette faille dont le réseau social est responsable a été utilisée par les pirates.
En plus des 50 millions d’utilisateurs touchés, 40 millions d’autres comptes étaient visés. Facebook a assumé son erreur et a tenté de réparer les dommages causés au plus vite.

Facebook répare les dégâts causés

Facebook a découvert ce problème avant que tous les comptes soient utilisés. Le jeudi matin, un jour avant le piratage, Facebook a appelé le FBI afin de travailler à la résolution du problème.
Mark Zuckerberg a déclaré que c’était un problème très grave que toute l’équipe de Facebook prenait au sérieux. Ils ont donc imposé aux utilisateurs de se reconnecter au le réseau.
Par souci de sécurité et pour régler le problème au plus vite, les ingénieurs du réseau social ont déconnecté les 90 millions de profils qui étaient potentiellement touchés.

Quelles conséquences pour Facebook ?

Il est impossible de découvrir l’origine de ces attaques ni le groupe de personnes qui sont derrière ces actions pirates. Facebook est dans une mauvaise position, étant donné que, ces derniers temps, il a été mêlé à de nombreuses affaires.
Rappelons qu’il fut pointé du doigt pour vendre les informations confidentielles des utilisateurs afin de cibler les envies des consommateurs et leur proposer des publicités ciblées. Le respect de la vie privée est compromis et la faille de sécurité est une nouvelle fois prouvée. L’affaire Cambridge Analytica n’est pas des moindres dans ce cas, l’utilisation dite “légale” des données des utilisateurs met en doute la réelle efficacité du réseau en terme de sécurité et de respect des informations des utilisateurs.

Cette nouvelle affaire éloigne encore plus les utilisateurs du réseau social. Il est normal que chacun ait peur pour ses données et l’utilisation de celles-ci, que ce soit légal ou non. L’affaire des 50 millions de comptes piratés semble démontrer les failles importantes de ce réseau.

Par Polymeta News GAFAM 0 commentaires

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *