Compteur Linky : La demande de 200 plaignants rejetée par le tribunal de Bordeaux

Récemment, Enedis dit autrefois ERDF sort un nouveau compteur électrique ayant un caractère spécifique, car il permet de faire un relevé à distance. Pourtant, à partir de son intégration dans le réseau d’électricité, ce compteur n’arrête pas de faire de plus en plus d’opposants qui se voient toujours soumis à des défaites judiciaires. Pourquoi les habitants de la ville de Bordeaux refusent-ils ce compteur ?

Qu’est-ce qu’un compteur Linky ?

Linky, tel est le nom du nouveau compteur d’électricité communicant élaboré par le fournisseur Enedis. En principe, ce compteur permet d’avoir une certaine maîtrise sur le système de répartition de la fourniture d’électricité entre les utilisateurs. En ayant conscience de la répartition temporelle et géographique du mode de consommation en France, Enedis a le pouvoir de mieux optimiser le fonctionnement de son réseau de distribution.

Ce nouveau compteur est connu pour son caractère intelligent vu qu’il peut transmettre directement des données ou encore recevoir des ordres à distance. Grâce à ce compteur, l’intervention d’un technicien Enedis au domicile du client n’est plus indispensable pour solutionner un problème. On peut dire que l’utilisateur n’aura plus aucune confrontation avec les techniciens d’Enedis puisque le compteur se charge de tout. C’est le compteur qui établit la communication avec le fournisseur d’énergie et lui délivre les index réels du client par mois.

Le compteur Linky, la majorité refuse

Partout dans le territoire français, on peut observer la croissance du refus des compteurs Linky et des méthodes d’installations imposées par les responsables d’Enedis. En effet, les mouvements de contestations augmentent de jour en jour ainsi que les réclamations auprès des tribunaux. De nombreuses délibérations municipales accordant ce type de compteur se voient attaquer en justice administrative par les habitants. Il faut préciser que ces délibérations restent en vigueur jusqu’à ce que la justice administrative procède à leurs annulations.

La cause principale du refus du nouveau compteur réside dans la situation habituelle que vivent la moitié des habitants du pays. D’habitude, les compteurs sont installés dans les logements, donc les habitants peuvent s’appuyer sur la loi article 432-8 du Code pénal pour les protéger. Cette loi ne permet à aucune personne d’entrer dans la maison, même s’il s’agit d’un simple locataire et non un propriétaire. Pour d’autres, le compteur peut être dans les parties communes d’un immeuble ou donner sur la rue. Les propriétaires de ces compteurs sont obligés de barricader leurs installations par des grilles de protection, des chaînes ou des parpaings. Les installateurs n’ont nullement le droit de briser ou d’enlever ses protections pour mettre en place le nouveau Linky.

Qu’en est-il de la décision du tribunal de Bordeaux ?

Suite à la contestation de plus de 200 personnes face au compteur Linky, le tribunal de Bordeaux n’a pas accepté la demande des habitants. Ces derniers ont récemment déposé des réclamations sur l’arrêt du déploiement des compteurs intelligents pour des causes de santé, l’atteinte au libre choix et à la vie privée. Même si les habitants se sont pleins du nouveau compteur délivrant des donnés sur Internet concernant la consommation d’électricité des foyers, le tribunal de Bordeaux refuse jusqu’à présent cette demande.

Se former au métier de l’électricité

L’évolution de compteur électrique réclame une formation dans le domaine. En général, les personnes titulaires d’un bac pro MELEC peuvent contribuer à la performance énergétique d’un logement et de ses installations. En suivant une formation, ils s’adaptent à l’évolution des technologies, des méthodes, des nouveaux matériels et des techniques. La personne recevant le savoir-faire utile pour l’installation électrique n’aura aucun mal à respecter toutes les exigences sur la sécurité au travail et sur la santé.

Outre le fait d’aider durant les installations, la personne titulaire du diplôme sera de plus en plus réclamée pour proposer des solutions techniques visant à réduire l’impact sur l’environnement. Pour ce faire, elle dispose d’une aptitude à communiquer facilement avec les autres acteurs professionnels afin de créer une véritable activité d’équipe.

Par Polymeta News France 0 commentaires

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *